Animation historique - Brayerie

Date: 
Mardi, 17 juillet 2018, 13 h 30

Toutes les étapes de la préparation du lin sont en démonstration ici, à l’exception de la cueillette et du rouissage qui ont dû être complétés à l’avance.  Le rouissage, c’est-à-dire le processus par lequel le lin se débarrasse d’une substance qui fait adhérer la fibre à la chènevote, dure de 10 à 15 jours, selon les conditions atmosphériques.  Le lin ayant subi cette étape sera d’abord égrené, puis il sera chauffé pour rendre l’intérieur de la tige plus friable.  Il passera par après sous la braye, pour être ensuite écoché afin d’en faire tomber les fragments de chènevote.  Le lin sera alors peigné, pour ne garder que la fibre longue qui pourra être tissée.  Rien ne sera perdu : la fibre plus courte et de moindre qualité qui reste dans les peignes pourra être soit filée pour une étoffe plus grossière, soit prendre la forme d’étoupe pour les ouvrages de calfeutrage et d’isolation.