Imprimerie

Ce bâtiment est une reproduction de l’atelier d’imprimerie du journal Le Moniteur Acadien de Shediac, vers 1880. Ce journal, le premier publié en Acadie, paraît de juillet 1867 à 1926. Son fondateur, Israël Landry, natif de Saint-Jean, Québec, est un descendant d’Acadiens ayant vécu la Déportation. Il quitte toutefois son poste après seulement quelques mois. Norbert Lussier lui succède en 1868 et en conserve la direction jusqu’en 1871, alors qu’il vend son entreprise à Ferdinand Robidoux, âgé d’à peine 21 ans. C’est d’ailleurs ce dernier qu’on associe surtout au Moniteur Acadien, puisqu’il en assure la publication pendant plus de 45 ans. 

C’est alors une publication bien modeste: d’abord hebdomadaire, le journal devient bihebdomadaire en 1886. Il consiste en un feuillet plein format plié en deux, ce qui donne quatre pages. À cette époque, l’impression d’un journal est une opération longue et laborieuse. Une fois montée à la main, les pages un et quatre sont d’abord imprimées – une copie à la fois – sur la grande presse à vis manuelle; puis l’opération est reprise avec les pages intérieures (deux et trois). Au total, la production d’un tirage représente 64 heures de travail pour deux pressiers. L’abonnement coûte deux dollars par année, avec des rabais pour des « clubs » de cinq ou dix abonnés. Pour assurer la rentabilité du journal à l’époque, il faut 5 000 abonnés. Or, on ne dépasse jamais les 2 000 au Moniteur Acadien. Trois incendies détruisent les installations de Robidoux, en 1874, 1879 et 1886. Armé d’une détermination à toute épreuve, il persévère dans son entreprise qui, pourtant, ne lui rapporte pratiquement aucun bénéfice. Le journal lui-même est déficitaire; c’est « l’impression de ville », sur presse à Platine (La « Peerless), qui permet de poursuivre les opérations. Robidoux annonce la fermeture temporaire du journal en 1918 pour des raisons de santé. Ses fils tentent de le relancer six ans plus tard, mais au bout de 14 mois, le journal disparaît définitivement. 

Particularités: 

  • Charpente à colombages
  • Symétrie des ouvertures de portes et fenêtres
  • Larges fenêtres qui fournissent l’éclairage
  • Façade principale sur le mur-pignon
  • Mur en parapet qui cache la toiture à deux versants 
  • Enseigne annonçant le commerce
  • Intérieur peint en blanc pour augmenter l’éclairage 
  • Coin bureau de travail et coin de rangement
  • Poêle central
  • Presse Washington pour imprimer le journal
  • Presse à platine pour imprimer les travaux commerciaux