Maison Mazerolle

L’histoire de la maison Mazerolle débute avec le père du constructeur, Joseph Mazerolle. Joseph est né en 1739 à Grand-Pré, est déporté à Boston où il épouse en 1764 Rosalie Thibodeau, déménage à Québec, pour enfin s’installer en permanence à la rivière Saint- Jean vers 1776-1777. Plusieurs de ses enfants sont déjà nés à cette époque. Son épouse Rosalie Thibodeau décède en juin 1815, tandis que Joseph meurt en juin 1818. 

Son fils Louis-Joseph (ou Joseph-Louis), né à Québec en 1767, est celui qui, fort probablement, construit la maison que l’on retrouve au Village historique acadien. Nous savons que Louis-Joseph habite depuis longtemps à la rivière Saint-Jean, car en 1797 dans une pétition, il mentionne qu’il habite la région depuis 20 ans. 

En 1831, il obtient une terre dans la région de Mazerolle Settlement qu'il vend en 1839 à son fils Pierre. Nous croyons que Pierre, lors de la vente finale du terrain de son père, déménage la maison sur une terre accordée par le gouvernement en 1842. Avec l’obtention de sa terre en 1842, Pierre Mazerolle, ainsi que sa famille et ses descendants, prenaient définitivement racine à Mazerolle Settlement, près de Fredericton. 

 

En 1851, on remarque que Pierre habite avec sa deuxième épouse Marie-Anne et les sept enfants de ses deux mariages. De plus, son père Joseph, sa mère Françoise et sa sœur Marie habitent chez lui. Il est fort probable que lorsque son père lui vend sa terre, ils habitent tous la même maison à Mazerolle Settlement. 

Louis, fils du premier mariage de Pierre, est celui qui hérite de la maison et qui l’abandonne en 1895 afin de construire une nouvelle maison. Louis n’a que deux enfants, dont John-Lewis. John-Lewis est le père de Bernard-Franklin, celui qui a donné la maison Mazerolle au Village historique acadien. Les enfants de John-Lewis sont les derniers à naître dans la maison. Lors de l’ouverture du Village historique acadien en 1977, Bernard était présent pour la première visite des familles donatrices. 

Construite sur une base en pierres des champs, le carré est de pièces-sur- pièces, assis sur une sole (10" x 10") de pin et assemblé aux coins en queue d’aronde. De niveau à la sole inférieure, on retrouve six solives de plancher (espacées assez régulièrement) donnant un périmètre à la maison de 26’ - 4" sur 20’ - 2". 

La maison de la ferme Mazerolle du Village historique acadien, ainsi qu’une porcherie, une grange et des pièces de mobiliers construites par les anciens occupants, sont achetés en 1973. L’équipe du Village a entrepris les procédés de son déménagement l’année même de son achat. Par contre, la loi stipulait qu’aucune charge de plus de 14 pieds de large ne pouvait être transportée sur les routes. Alors, l’équipe du Village historique acadien a dû patienter quelque temps avant de transporter le bâtiment sur le site historique. 

Bref, la ferme Mazerolle est composée d’une maison, d’une grange, d’un hangar à grains et d’une porcherie. 

Particularités de la maison:

  • Maison pièces-sur-pièces équarries et assemblées à queue d’aronde
  • Fenêtres à guillotine
  • Grand foyer en pierre
  • Toit à deux versants à pente accentuée 

Grange Thomas Thériault 
Cette grange fut la propriété de Thomas Thériault. Le Village historique acadien achète cette grange au mois d’octobre 1974. Elle était située à Bertrand, tout près de la maison du propriétaire. Cette grange fait quand même partie du complexe fermier Mazerolle et est interprétée 1842. Il faut comprendre que l’architecture des granges s’est peu modifiée au cours des ans. 

Particularités:

  • Pignon élevé à pente abrupte
  • Grandes portes doubles centrales sur la façade
  • Murs extérieurs recouverts de planches verticales
  • Charpente claire en poutres de bois équarries 

Hangar à grain John Frenette 
Particularités:

  • Large porte d’entrée
  • Revêtement de bardeaux faits à la main
  • Escalier intérieur qui donne accès aux combles 

Porcherie Mazerolle 
Particularités:

  • Particularités: structure en pièces-sur-pièces en bois rond
  • Assemblage à enclave et biseau